Argus C3

Argus C3 par Gilbert

Voilà un curieux appareil photographique bon marché mais de très bonne facture. Il a connu, surtout sur le marché américain, son heure de gloire et une longévité enviable de plus de 27ans, chose rare dans le monde de l’industrie photographique. Il a été créé par un technicien en radio du nom de Charles .A.Verschoor dans la ville d’Ann Arbor Michigan. Sa fabrication cessera durant l’année 1966.

.

L’appareil se présente sous la forme d’un parallélépipède parfait (13cmX6,5cmX7cm). Il est en bakelite épaisse avec les arêtes en métal chromé. A cause de sa forme, il avait été surnommé “The brick” (la brique en Français). Il est recouvert en grande partie par un cuir de qualité. L’ensemble est solide et pèse la bagatelle de 900g. Malgré son poids,on le tient très bien en main.
Il utilise le film 35mm au format 24X36mm. Il appartient à la famille des appareils télémétriques . Il est doté d’un obturateur central  et une roue dentée située à droite sur la face avant lorsqu’on regarde l’appareil de face permet le choix des vitesses qui vont de 1/10ème de seconde à 1/300ème de seconde.
Vous l’aurez constaté,il n’y a pas de vitesses lentes! L’armement et le déclenchement de cet obturateur sont manuels: on arme avec le levier situé à gauche sur la face avant et sous la roue dentée du télémètre puis on déclenche en appuyant sur le déclencheur situé à l’extrême gauche sur le dessus. Pour éviter les surimpressions accidentelles, il faut surveiller le compteur de vues situé sur le capot et qui possède un débrayage pour la remise à zéro. Le choix du diaphragme se fait manuellement sur l’objectif lui-même. Pour ce qui est de la mise au point: on regarde sur la fenêtre du viseur la plus à droite et l’on fait coincider la partie jaune de l’image à la partie non colorée  en tournant la roue dentée la plus grosse qui elle-même fait tourner l’optique. La distance trouvée est indiquée par cette même roue dentée (ce télémètre va de 3,5m à l’infini). Enfin, on regarde sur la fenêtre de gauche, on cadre et on déclenche. L’optique présente sur ce modèle est l’optique standart, un Cintar f:3,5/50mm, optique traitée principalement à la fluorine. Les objectifs sont interchangeables mais il faut être soi-même technicien et avoir le goût du risque !  En effet, il existe deux autres optiques: un f:4,5:35mm et un f:4,5/100mm. Pour chaque optique il faut dévisser la plaque situé sur le dessus et étalonner le télémètre en fonction de la focale utilisée ce qui demande d’avoir un tourne-vis  et de bons yeux ! L’objectif standart est un Cintar, un triplet dont les résultats en N&B sont très convenables. Pour terminer, l’Argus possède  un bouton de rembobinage  à droite sur sa partie supérieure  et on n’a pas besoin de débrayer l’obturateur.  pour conclure, un appareil plutôt rare en Europe et agréable à utiliser avec, toutefois, une réserve de taille : les fenêtres de visée sont bien étroites (2,5mm!!!) et la visée délicate !
Au point de vue valeur de collection,il n’a pas grande valeurs  car il a été fabriqué en très grand nombre et son prix  varie entre 25 euros et 50 euros mais les collectionneurs  le recherchent car il est plutôt rare en Europe. Depuis son apparition dans l’opus 2 de Harry Potter, la version Matchmatic (équipé de sa cellule au sélénium et de son flash) voit sa cote s’envoler. Pour finir, sachez qu’Argus était le dieu grec  aux mille yeux !